Les TOQUES D’AUVERGNE et leurs PARTENAIRES se mobilisent pour Lili

Catégories
Actualité de l'association Actualité des Chefs

Au revoir chef Jean-Marc Pourcher !

L’association des Toques d’Auvergne est en deuil : Jean-Marc Pourcher nous a quittés en cet été 2021. Chef Toque d’Auvergne depuis de nombreuses années, président des Toques d’Auvergne qui a succédé à Gilles Bettiol pour ensuite laisser son poste à Jean-Pierre Vidal, Jean-Marc était un fervent défenseur de la gastronomie locale. Il aimait les produits du terroir mais avant tout les producteurs, il aimait créer et inventer des plaisirs gustatifs mais il savourait avant tout les moments de partage avec ses pairs, ses amis et sa famille qui lui était si chère.

Jean-Marc Pourcher, amoureux de la vie, nourri de culture et de rencontres était un grand chef, un fidèle confrère, un ami sur qui on peut compter.

Il incarnait les valeurs de l’association : créativité, amour des produits, partage et transmission.

Aujourd’hui les Toques d’Auvergne lui rendent un hommage ému.

Au revoir Jean-Marc ton sourire restera dans nos cœurs.

Crédit photo : Natacha Sibellas

Catégories
Actualité de l'association Actualité des Chefs

Rodolphe Regnauld décroche sa première étoile !


Rodolphe Regnauld décroche sa première étoile !

 

Tout vient à point à qui sait attendre…

 

 

Il est comme ça Rodolphe Regnauld, infatigable optimiste, généreux, décontracté, franc camarade et bon vivant à l’allure juvénile faussement nonchalante. Car la nonchalance, ce n’est pas vraiment ce qui le caractérise professionnellement, ça non ! Travailleur acharné, résistant au stress et doté d’une volonté à toute épreuve, le chef, sous ses airs bonhommes ne lâche rien, un vrai breton élevé à l’Auvergnate. Du rock !

Aussi solide en amitié qu’auprès de sa brigade, Rodolphe Regnauld a un objectif depuis son plus jeune âge : gagner l’étoile dans son restaurant. Et c’est ce qu’il fit !

Accompagné depuis toujours par Christelle, son épouse qui lui a fait adopter l’Auvergne et qui forme avec lui un duo de choc, Rodolphe a tracé son chemin gastronomique pour arriver aujourd’hui à son firmament. Un homme comblé.

 

 

Peux-tu nous retracer ton parcours  et nous parler de ton amour de la cuisine ?

La cuisine est tout d’abord pour moi une histoire de femmes. Tout petit j’observais ma mère et mes tantes en cuisine. Ma maman s’occupait d’enfants de la DDASS. Nous étions tous les jours au moins 10 à table. J’ai le souvenir de grandes tablées avec ma mère aux fourneaux. La marraine de mon père était quant à elle cuisinière pour des gens aisés en région parisienne. Dès l’âge de 5 ans, j’avais déjà langoustes et homards entre les mains ! Tout cet univers de la cuisine me fascinait depuis mon petit village de Trévérien, peuplé de 500 habitants, situé en Dinan et Combourg. Entre parenthèses, François Pinault, né au Champs-Géraux, à côté, a passé sa jeunesse dans mon village, il en est le mécène. Je rêve de le rencontrer et pourquoi pas de cuisiner pour lui ?

A 17 ans, j’ai intégré le lycée hôtelier de Dinard puis le lycée des métiers Louis Guilloux à Rennes. C’est au cours des saisons que j’ai pu faire de belles rencontres.

Parle nous de ta rencontre avec l’Auvergne et plus précisément avec Nord Aveyron

Le hasard de la vie m’a emmené dans un petit village de la pointe nord Aveyron : Ladinhac situé sur la commune de Thérondels. Mes parents y avaient loué un gîte. Un véritable périple depuis la Bretagne d’autant plus lorsque l’on se perd et que l’on atterrit au mauvais Ladinhac! J’ai rencontré un ami cher : Régis, malheureusement trop vite disparu et que je garde aujourd’hui dans mon cœur. Nous sommes revenus à plusieurs reprises et j’ai décidé de réaliser une saison dans un établissement du coin.

C’est à l’Auberge des Montagnes, à Pailherols dans la famille Combourieu que j’ai fait mes armes. Et quelles armes ! J’ai appris le travail notamment auprès Denise Combourieu, avec qui j’ai confectionné des montagnes de pâte feuilletée, ainsi qu’avec le grand-père spécialisé  dans le découpage de la fameuse « Truite feuilletée ».  Je m’en souviendrai toujours. Une expérience décisive d’autant plus qu’à la deuxième saison à l’Auberge, j’y ai rencontré celle qui deviendra mon épouse : Christelle.

Nous avons travaillé tous les deux dans cette maison comme on n’en trouve plus. J’y ai appris la base de la cuisine auvergnate avec un rythme extrêmement soutenu : plus de 120 couverts par service. Je faisais les entrées et les pâtisseries, autant dire que je ne chômais pas !

Nous avons eu notre première fille : Clarisse et nous avons rapidement décidé de rester proche des parents de Christelle issus du Plateau de la Margeride. 8 ans plus tard nous avons accueilli Louise.

Après de nombreuses expériences, nous avons repris l’Auberge du Pont à Pont du Château grâce à une autre belle rencontre : Jean-Marc Pourcher, Toque d’Auvergne qui m’a tout de suite pris sous son aile.

Maintenant que tu as obtenu cette étoile, ce « graal » de la profession, quel est ton objectif ?

Je suis arrivé à mon objectif mais pas tout seul et je le répète car c’est très important. J’ai une équipe formidable avec des jeunes passionnés que j’accompagne mais aussi qui m’accompagnent. Ils s’investissent humainement et professionnellement et je leur en suis très reconnaissant. Christelle, qui chapeaute l’accueil, la salle et le service est une véritable maitresse de maison, son rôle est prépondérant et sans elle nous n’en serions pas là.

Aujourd’hui, l’objectif reste le même : continuer à faire plaisir à mes clients tout en me faisant plaisir !

Je ne recherche pas la deuxième étoile, on va continuer à faire comme on a l’habitude de faire : de la cuisine avec notre cœur.

Côté hobbies, tu as le temps d’en avoir ?

Je le prends car c’est très important. Je suis un fan des Etats-Unis et de la culture américaine. Nous y avons régulièrement effectué des séjours en famille et avons hâte de sillonner à nouveau les routes de l’ouest. Pour me rappeler ces « Road Trip », je me passionne pour les Mustangs.

Beaux cadeaux pour mes 45 ans : la mustang et l’étoile, je suis un homme comblé !

Allez Rodolphe bon vent sur la route avec ton étoile en guise de guide !

 

 

Petit exercice l’acrostiche avec Rodolphe Regnauld en jouant avec le mot Etoile que nous placerons à la verticale.

Parce que l’horizon de Rodolphe Regnauld s’est parsemé d’étoiles en ce mois de janvier 2021…

E comme Etoile.

Elle représente un accomplissement pour moi, un objectif que je me suis fixé depuis 10 ans. Elle est le fruit d’un travail d’équipe, de longues heures de réflexion et de remise en question. L’étoile représente aussi, il faut le dire la pérennité de l’entreprise. Comme le disait Alain Ducasse : « on peut se passer de l’étoile mais on vit mieux avec ! »

Nous allons tout faire pour la garder car nous sommes fiers qu’elle brille sur notre maison à Pont-du-Château. Les Castelpontins en sont fiers, les commerces et services en auront des retombées. Cette étoile brille pour tous !

T comme Toque
Appartenir à l’association des Toques d’Auvergne, c’est vivre une aventure humaine. Elle apporte un soutien moral indéfectible. Ses membres sont là dans les bons et les mauvais moments avec beaucoup de bienveillance. Je pense avant tout à mon parrain : Jean-Marc Pourcher, désormais Toque de cœur qui a toujours veillé sur moi, ma famille, ma Maison. C’est à nous qu’il a souhaité vendre l’Auberge du Pont il y 15 ans, il y croyait dur comme fer.

O comme opportunité
L’opportunité d’être arrivé jusqu’ici, d’avoir rencontré les bonnes personnes, d’avoir embauché les salariés qui composent l’équipe de l’Auberge du Pont et qui ont été une véritable pierre à l’édifice de notre notoriété.

I comme inventif
L’inventivité est dans l’ADN de la Maison. C’est un pré-requis dans la cuisine que nous proposons. Je tiens à mettre en avant deux terroirs : l’Auvergne et la Bretagne. A nous d’être créatifs avec des producteurs de qualité et des produits de saison.
La créativité et l’inventivité vont faire twister le plat grâce à des produits de grande qualité.

L comme ludique
Je suis très joueur, j’aime réinventer les plats. Je joue avec ce que la nature nous propose et je m’amuse à travailler sur les textures, les températures. Il faut prendre du plaisir en s’amusant !

E comme épanouit
Je suis un homme heureux à l’apogée de ma carrière et on va faire en sorte que cela dure encore longtemps !

 

 

Crédits Photos :
Portrait noir et Blanc Rodolphe Regnauld – Natacha Sibellas
Les autres photos sont signées : Denis Pourcher

[/et_pb_text][/et_pb_column][/et_pb_row][/et_pb_section]

Catégories
Actualité des Chefs

Viaduc de Garabit : 130ème anniversaire de la ligne Paris-Béziers – Le Menu

Menu de Gala 1900 préparé par les Toques d’Auvergne 

pour cette belle journée du 30 septembre prochain.

38€ par personne. Réservation : 06 75 76 66 69

Menu de Gala préparé par les Toques d’Auvergne. Garabit 30 septembre 2018 Les Toques et le 130ème anniversaire de la ligne Paris-Béziers
Catégories
Actualité des Chefs

Au Bonheur des Dômes avec les Toques d’Auvergne

Samedi 15 septembre, au Sommet du Puy-de-Dôme, les Toques d’Auvergne sauront réveiller vos papilles. Une journée dédiée au classement Mondial de l’Unesco de la Chaîne des Puys.

Les Toques d’Auvergne sont fières de célébrer ce moment en votre compagnie!

Repas du soir préparé par les Toques d’Auvergne
Catégories
Actualité des Chefs

Viaduc de Garabit : 130ème anniversaire de la ligne Paris/Béziers

Le Viaduc de Garabit et les Toques d’Auvergne.

Le dimanche 30 septembre prochain, les amoureux des ouvrages de Gustave Eiffel seront à la fête grâce à l’Association des amis du viaduc de Garabit (AMIGA) présidée par l’historienne du viaduc de Garabit, Patricia Vergne Rochès, également Maire de Coren-Les-Eaux et Hélène Bonabal, cheminote en retraite.

En partenariat avec la SNCF et avec le soutien des régions Auvergne-Rhône-Alpes et Occitanie, des départements du Cantal et de la Lozère, ainsi que de nombreuses collectivités, AMIGA organise une journée de célébration en costume d’époques avec les descendants de Gustave Eiffel et de Léon Boyer à l’occasion des 130 ans de la ligne Paris-Béziers.

Tout le programme

Communiqué de presse

A cette occasion, les Toques d’Auvergne, prépareront un déjeuner champêtre à l’ancienne. Menu à 38€ par personne.  Pour réserver un seul numéro : 

06 75 76 66 69

Voir le Menu

Affiche 130eme anniversaire ligne Paris/Béziers. Viaduc de Garabit
Catégories
Actualité des Chefs

Les Toques d’Auvergne aux Rencontres Gastronomiques d’Agadir 2018

Les Rencontres Gastronomiques d’Agadir, véritable festival de gastronomie, va souffler sa 4ème bougie. Cela se passera les 15, 16, 17 et 18 mars 2018 à Agadir!

Pour la deuxième année, l’association des Toques d’Auvergne sera présente pour allier son savoir-faire à la gastronomie orientale. Donner à Agadir, une image de destination gastronomique, tel est un des objectifs de cette belle manifestation. Mais l’idée est aussi de valoriser la richesse, la diversité et la qualité des produits de la mer et du terroir. Jean Colin, est le fondateur et actuel président des Rencontres Gastronomiques d’Agadir. Son engagement auprès des chefs dans cette action est sans failles.

Jean Colin accompagné de Patricia Constantin, Toque d’Auvergne

Démonstrations, dégustations, animations, repas de gala préparés par de grands chefs français et marocains dans un esprit de partage de valeurs et de convivialité, attendent les amateurs de Gastronomie.

Merci à Régis et Jacques Marcon, parrains de l’opération, présents dès les premières Rencontres

Voir le dossier de presse

Les Toques d’Auvergne aux Rencontres Gastronomiques d’Agadir 2017

 

Catégories
Actualité des Chefs

Exposition Bouquet de Toques au Crédit Mutuel de Jaude

Natacha Sybellas, photographie les Toques d’Auvergne avec amour et humour! Retrouvez les Toques du Puy-de-Dôme sous un autre angle du 2 novembre au 6 janvier 2018 au Crédit Mutuel de Jaude à Clermont-Ferrand.

A voir et revoir sans modération!

Exposition de photos des Toques du Puy-de-Dômes
Catégories
Actualité des Chefs

Dîner à 8 mains à l’Auberge du Pont Mardi 7 novembre 2017

Tous à vos agendas : Rodolphe Regnauld organise le mardi 7 novembre un

Dîner à 8 mains à l’Auberge du Pont
Le mardi 7 novembre, nous avons le plaisir d organiser à  l’auberge du pont un dîner à 8 mains avec :

Anne-Sophie Bercet du restaurant  ” la laiterie a lambersart (59) 1* michelin. Championne de France des desserts junior, élue meilleure jeune pâtissière en 2017 par le Gault et Millau ,
Bruno Dinel “maître boulanger” alsacien et membre de l’association Générations Cuisines et Cultures,
Jonathan Datin restaurant “l’Edulis” à Granville, ancien de chez Jacques et Regis Marcon, membre de l’association Génération Cuisines et Cultures.

Vous pouvez  réserver votre table pour ce dîner au 04 73 83 00 36

MENU : 65€

Mise en bouche

Entrée: Pâté en croûte de canard et foie gras des plaines de Limagne , panna cotta de choux fleurs, pickels de cèpes.

Entrée chaude: saint Jacques snackées, agrumes,marinière de coquillages émulsionné au beurre de sarrasin.

Poisson: Pavé de lieu jaune 1/2 sel aux topinambours, jus court, noisette.

Viande: pigeon des Deux-Sèvres, mousseline de céleri truffée, pomme Granny

Pré dessert : picon bière, cacahuète

Dessert: betterave, chocolat opalis, framboise

 

 

Catégories
Actualité des Chefs Communiqué de presse

Le Toques Chaud d’Augerolles les 1 et 2 octobre 2017

Le Toques Chaud d’Augerolles, c’est dans moins d’un mois.

Retrouvez les Toques d’Auvergne le dimanche 1er octobre 2017 pour un repas campagnard et un concert “haut en couleurs” avec le groupe Wazoo et le lundi 2 octobre autour d’un marché de producteurs, de démonstrations de cuisine, de découverte du terroir avec un jardin partagé sans oublier le déjeuner de Gala préparé par les Toques de Haute-Loire dont Jacques Marcon.

Avec les Toques d’Auvergne l’automne s’annonce savoureux!

Renseignements et réservations  : 06 47 08 21 23

Catégories
Actualité des Chefs

Dîner à 4 mains à l’Auberge du Pont | 4 avril 2017

LE MENU

75 € par personne

****

Truite du jura légèrement fumée, nuage de lait anisé

foie gras et anchois fumé, ketchup de cassis

Œuf bio de Léa cuit a 63 degrés, asperges vertes du domaine de roques-hautes, champignons

vapeur de sole aux artichauts, escabeche de coquillages aux olives taggiasches

Pigeonneau des deux sevres, ragoût de fèves aux morilles, jus corsé

Ananas victoria, vanille, rhum

Chocolat lacté jivara, cacahuète, yuzu


Mardi 4 avril 2017, Rodolphe Regnauld reçoit à l’Auberge du Pont Edouard Mignot du restaurant EdEm basé à  Chassagne Montrachet (1*michelin) et membre de l’Association Générations Cuisines et Cultures pour un dîner à 4 mains.  En perspective : balade des côtes bretonnes aux monts d’Auvergne avec un petit détour par la bourgogne… Réservations au 04 73 83 00 36

Venez nombreux, il reste quelques places…

Consultez la News Letter de l’Auberge du Pont : Newsletter Auberge du Pont – Cliquez ici

Le 9ème Toques Chaud organisé par les Toques d’Auvergne se prépare !